LA MAISON DES BABAYAGAS, UNE UTOPIE QUI SE REALISE

La Maison est ouverte depuis bientôt cinq ans et l'association « La Maison des Babayagas »

partenaire avec la Ville et de I'OPHM du projet est garante du concept et porte l'innovation

de ce projet pour habiter, vivre et vieillir autrement.

 

L'association de « La Maison des Babayagas » initiatrice du concept est composée

d'habitantes et d'adhérent(e)s extérieur(e)s qui soutiennent ce projet et se sont engagées

sur ses valeurs fondatrices : l'autogestion, la citoyenneté, la solidarité, le féminisme, la laïcité

et l'écologie.

 

Son existence doit permettre de pérenniser l'engagement politique et sociétal fondateur du projet auquel la ville et le bailleur apportent leurs soutiens. Cette dynamique doit trouver à s'inscrire dans la vie quotidienne du lieu au-delà des difficultés journalières rencontrées par les occupantes. 

 

L'investissement des locataires à faire vivre cet espace comme un lieu inscrit dans les réseaux associatifs et militants locaux est la marque effective de cet ambitieux projet social qui cherche à questionner la place et le rôle des plus âgés dans nos cités.

 

rappel du concept

La Maison des Babayagas apporte une réponse politique et citoyenne à des enjeux de société.

 

Elle apporte une réponse à l'arrivée des «baby­-boomers» dont personne ne sait comment assumer le coût de l’environnement social et sanitaire et des dépenses liées à ce vieillissement inéluctable de la population.

 

Elle fait le pari que les personnes peuvent elles-mêmes individuellement et collectivement­ prendre en charge leur vie, solidairement, dans un espace totalement ouvert sur la ville et la société. 


La Maison des Babayagas est une alternative au maintien à domicile qui confère trop souvent à l’isolement et à la dépendance lorsqu’il est subi.

 

Dans cette innovation sociale, les habitantes construisent elles­‐mêmes le projet de vie sociale participatif qui s’appuie sur une pédagogie active, basée sur l’échange, sur les partages des savoirs qui paraissent être la forme d’apprentissage la plus communicative, la riche d’échanges et de convivialité.

 

Les jardins sont des supports importants de la construction du projet de vie collective.